Blogue - Nos astuces en restauration de plancher | Finitec Expert

Comment sabler adéquatement un plancher avant de le vernir ?

Comment sabler adéquatement un plancher avant de le vernir ?

Temps de lecture: Écrit le 04 octobre 2018 par Stéphanie Landry Poirier

Sur le marché, plusieurs techniques sont utilisées pour préparer le plancher de bois à recevoir un vernis. Chaque équipe de spécialiste utilise sa propre méthode pour, selon lui, arriver à des résultats optimaux.

Cependant, aujourd’hui, nous vous présenterons la technique suggérée par Finitec, appuyée sur les recommandations de la NWFA pour sabler un plancher et des escaliers en bois.

Le sablage du plancher se fait essentiellement en 3 étapes :

  1. Premier sablage : On utilise normalement un papier sablé de grains 36, 40 ou 50. Ce sont les papiers les plus fréquemment utilisés. S’il y a présence de colle, de peinture ou de cire, on utilise à ce moment un papier plus grossier avec un grain de 16 ou 24.
  2. Sablage de la surface : Tel que mentionné précédemment, nous vous présentons ici la technique suggérée par la NWFA.
    1. 2 passes à 45 degrés avec un gros papier (grains 36, 40 ou 50)
    2. 1 passe dans les sens des planches avec un papier moyen (grain 50, 60 ou 80)
    3. 1 passe avec un papier fin (grain 80, 100 ou 120)

Plus le papier est fin, plus son chiffre est élevé. Le chiffre correspond en fait, au nombre de grains au pouce carré.

  1. Sablage du contour de la pièce : Le sablage du contour de la pièce se fait avec un papier sablé de type edger. Il suffit simplement de suivre la même séquence que présenté ci-dessus afin d’assurer l’uniformité du travail final.

Dans les escaliers, on parle d’un processus en 4 étapes :

  1. La première est la méthode la plus longue; le décapage. Chaque partie de l’escalier est décapée à la main à l’aide de décapant et d’un grattoir.  Par la suite, un sablage adéquat vient terminer le travail.
  2. Deuxièmement, le sablage. Les sableurs vont utiliser le papier sablé de type edger dans les marches et différentes sableuses sur les limons et les contremarches.
  3. Troisièmement, le planage. Lorsque cela est possible, les sableurs vont démonter l’escalier pour la passer au planeur. Par la suite, ils effectuent un sablage adéquat et le tour est joué.  Cette technique est souvent utilisée lorsque nous faisons face à un escalier modulaire.
  4. Finalement, le placage. Des professionnels de plancher vont proposer de recouvrir l’escalier existant avec une autre essence de bois.

Une fois le travail de sablage terminé, il est temps décider si on désire garder l’aspect naturel du bois ou le colorer. Pour la coloration, plusieurs options sont offertes. Il s’agit simplement  de définir correctement les besoins du client pour installer la solution adéquate.

Finalement, une fois le bois sablé et coloré, reste plus qu’à le vernir. Assurez-vous d’utiliser un vernis qui sera performant et durable comme ceux offerts par Finitec. Polyuréthanes à base d’eau, ces produits sont faciles d’application, dégagent peu d’odeur et sèchent rapidement. Un choix judicieux pour bien compléter votre projet.

Souscrivez à l'infolettre pour des conseils, des tendances annuelles et spéciaux à venir.